"Tous propriétaires !" : politiques urbaines et parcours d'accédants dans les lotissements périurbains (1970-2010).

Auteur : LAMBERT Anne
, 2012
Pagination : 1 vol. (597 f.) : ill.

Thème : Territoire-logement

Mots-clés : Milieu urbain ; Banlieue ; Politique de la ville ; Logement ; Propriété ; Mixité sociale ; Voisinage ;

Discipline : Sociologie

Directeur(s) : Beaud, Stéphane
Région de soutenance : Ile-de-France
Numéro national : 2012EHES0034
Permalien Sudoc : http://www.sudoc.fr/167777238
Thèse publiée : "Tous propriétaires !" : l'envers du décor pavillonnaire / Anne Lambert. Paris : Seuil, 2015. 278 p. (Coll. Liber) EAN 9782021171495

Résumé : Les lotissements périurbains font aujourd'hui l'objet de nombreux discours critiques et de représentations le plus souvent négatives. Alliant matériaux ethnographiques recueillis dans le Nord de l'Isère et la région parisienne, et données statistiques de l'enquête Logement de l'Insee, la thèse remet en cause plusieurs de ces idées répandues : celle du périurbain comme espace de ségrégation, lieu de "séparatisme social et politique" destiné à des ménages modestes dits "blancs". Au contraire, elle montre que, loin d'être homogènes, les lotissements périurbains sont au coeur de la recomposition des rapports sociaux de classe, de sexe et de race au sein de la société française contemporaine. L'analyse, de la production des lotissements à leurs usages, souligne ainsi le rôle croissant des élus locaux dans la mise en oeuvre des politiques nationales de soutien à la propriété. Promouvant une « ouverture maîtrisée» de leurs territoires, ils contribuent à fixer sur place des habitants qui n'ont ni les mêmes trajectoires sociales, ni les mêmes perspectives de mobilité : des jeunes couples des centres urbains, des ouvriers des environs, des familles de cités HLM. Dès lors, la mixité du peuplement conditionne la diversité des usages et des modes de cohabitation sur la scène résidentielle. En particulier, en raison de son poids financier et matériel de plus en plus lourd sur l'économie domestique, la maison modifie le coût d'opportunité du travail salarié des femmes les moins qualifiées et renforce leur spécialisation dans le travail domestique, au contraire des femmes plus dotées en capitaux scolaires. En outre, l'arrivée récente de ménages issus de l'immigration maghrébine et d'Afrique subsaharienne dans les lotissements contribue à la racialisation des rapports de voisinage, qui ne recoupe qu'en partie les lignes de fractures sociales.

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0
0
Z