Les conquérants de l'invisible : l'agglomération chambérienne à l'épreuve du handicap visuel.

Auteur : VEROLLET Anne
Établissement de soutenance : Université de Lyon 2 Lumière, 2012
Pagination : Données textuelles

Thème : Handicap

Mots-clés : Handicap visuel ; Milieu urbain ; Aménagement de l'espace ; Autonomie ; Chambéry

Discipline : Sociologie

Directeur(s) : Grafmeyer, Yves
Région de soutenance : Rhône-Alpes
Numéro national : 2012LYO20113
Permalien Sudoc : http://www.sudoc.fr/183875745

Résumé : Cette thèse de sociologie cherche à montrer la relation ambivalente que des personnes handicapées visuelles, aveugles ou malvoyantes, nouent avec leur agglomération, ici l'agglomération chambérienne. Dans un premier temps, elle montre que l'espace urbain est pour ces personnes handicapées un espace de fermeture : sa lecture, sa connaissance, son utilisation sont restreintes, soumises à des impératifs comme la canne, la technique de locomotion, l'utilisation d'outils mis à leur intention dans la ville. La vie dans l'espace privé n'échappe à de multiples contraintes. La perte de vue malmène la sécurité ontologique, altérée par la souffrance et souvent la solitude. Et pourtant, l'espace urbain est l'espace où les personnes handicapées visuelles peuvent vivre et se déplacer en autonomie. Cette autonomie est l'oeuvre de deux types d'acteurs : d'une part la ville, qui réalise les aménagements urbains d'accessibilité, des chaines d'accessibilité prévus par la loi, parfois antérieurement à la loi, comme c'est le cas de la ville de Chambéry, récompensée pour son action en faveur des personnes handicapées et d'autre part les personnes handicapées elles-mêmes qui doivent conquérir leur autonomie au prix d'un travail personnel exigeant. "Il faut apprendre mon métier le personne handicapée", a dit l'une des personnes interviewées. La conquête de son autonomie s'apparente au "cas de la chose réelle". Cette conquête ne considère pas seulement le côté environnemental et situationnel du handicap, mais place la personne aveugle ou malvoyante dans une spécificité vis à vis de l'espace urbain. L'extension à l'analyse sociologique de la théorie écologique de Gibson relative à la perception propose de considérer les personnes handicapées visuelles dans une relation spécifique avec l'espace urbain, qui évoque le concept de niche écologique.

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0
0
Z