Les prises de risque sexuel liées au VIH-sida chez les gays : pari inconscient et logique fétichiste du désir.

Auteur : BONNY Pierre
Établissement de soutenance : Université de Rennes 2 Haute Bretagne, 2012
Pagination : Données textuelles

Thème : Groupes sociaux-identités

Mots-clés : Syndrome d'immuno-déficience acquise ; Conduite à risque ; Homosexualité ; Psychose ; Psychanalyse ;

Discipline : Psychologie

Directeur(s) : Sauvagnat, François
Région de soutenance : Bretagne
Numéro national : 2012REN20017
Permalien Sudoc : http://www.sudoc.fr/163994749

Résumé : L'objectif de cette thèse est de repérer les mécanismes psychopathologiques inconscients susceptibles de conduire des sujets gays à prendre des risques par rapport au VIH/sida. D'un point de vue épidémiologique, les homosexuels masculins constituent en effet la "population" la plus touchée par cette épidémie en France. Or, les études de psychologie comportementale et de sociologie constructionniste déjà menées sur ce sujet sont limitées dans leur analyse par des présupposés rationalistes et des méthodologies directives. En partenariat avec des associations de lutte contre le sida, nous avons mené des entretiens basés sur l'association libre, le transfert, et analysés à l'aune du signifiant selon les enseignements de Freud et de Lacan. S'en dégage un savoir inédit, propre à chaque sujet, et qui traverse l'ensemble des cas. Le moment de bascule dans le risque intervient comme une tentative de séparation par rapport à une problématique inconsciente dans laquelle le sujet se vit aliéné. Cette problématique a pour fondement structural le rejet du phallus du don dans l'Autre, auquel le sujet se vit réduit lors de ruptures amoureuses ou quand la réalisation de soi dans une pratique artistique devient impossible. Dans ces contextes, le sida fait l'objet d'une fétichisation, susceptible de mortifier davantage encore le sujet. Mais en lui redonnant la parole là où elle lui a manqué dans l'acte, des entretiens orientés par la psychanalyse sont à mêmes de le détourner du risque. Par rapport à ces cas de structure fétichiste, des cas de psychose sont enfin discutés, qui permettent d'envisager une clinique continuiste des suppléances au manque dans l'Autre.

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0
0
Z