L'activité narrative d'enfants de 6 ans tout-venants et suivis par le Rased pour troubles du comportement au travers des tests ASCT et TAT.

Auteur : CHAUME Aurélie
Établissement de soutenance : Université de Bourgogne, 2012
Pagination : 1 vol. (410 f.)

Thème : Enfance-adolescence-jeunesse

Mots-clés : Réseau d'aides spécialisées aux élèves en difficulté ; Trouble du comportement ; Jeune enfant ; Image de soi ; Attachement ;

Discipline : Psychologie

Directeur(s) : Bioy, Antoine et Jebrane, Ahmed et Bénony, Hervé
Région de soutenance : Bourgogne
Numéro national : 2012DIJOL020
Permalien Sudoc : http://www.sudoc.fr/167623796

Résumé : Les études actuelles mettent en avant les liens entre les plans comportementaux et les plans représentationnels ; si le comportement est révélateur de la complexité et de la conflictualité psychique, le discours l'est aussi. Ainsi, par l'intermédiaire de l'activité narrative, cette recherche propose l'étude des représentations mentales, des préoccupations interpersonnelles d'enfants de 6 ans présentant des problèmes de comportements et d'enfants tout-venants. Le point de départ de cette exploration prend appui sur le postulat que l'activité narrative est un processus fondamental du fonctionnement psychique humain et que le contenu, la pauvreté ou la richesse de cette activité doivent être en lien avec la nature des comportements. Pour permettre l'évaluation de dimensions telles que les représentations de soi, de soi avec les autres, de préoccupations interpersonnelles..., nous avons fait appel à la théorie de l'attachement et à la théorie des relations d'objet. Ainsi, les tests projectifs TAT et ASCT ont été utilisés. Nos résultats exposent que chaque groupe possède des fonctionnements psychiques propres et que les liens existants entre les dimensions psychiques étudiées sont interdépendants. Mais également qu'une approche intégrative associant la théorie de l'attachement et la théorie psychanalytique des relations d'objet est possible et utile pour la compréhension des sujets qui ont un fonctionnement social pauvre. Basée sur ces résultats cette étude propose des pistes d'intervention qui visent à cibler davantage les prises en charge des enfants présentant des problèmes de comportement à l'école primaire, ce qui représente pas moins de quelques 200 000 enfants en France.

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0
0
Z