L'impact de la peur sur les représentations sociales.

H
Auteur : METHIVIER Jérémy
Établissement de soutenance : Université de Montpellier 3 Paul Valéry, 2012
Pagination : Données textuelles

Thème : Travail-formation-insertion

Mots-clés : Chômage ; Peur ; Représentation sociale ; Travail ; Émotion ; Recherche d'emploi ;

Discipline : Psychologie

Directeur(s) : Moliner, Pascal
Région de soutenance : Languedoc-Roussillon
Numéro national : 2012MON30051
Url : https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00817930/document
Permalien Sudoc : http://www.sudoc.fr/168966778

Résumé : En étudiant le rôle d'un état émotionnel négatif stable, apparenté à la peur, sur l'élaboration des représentations sociales du travail et du chômage nous avons pu observer et décrire plusieurs phénomènes importants. Tout d'abord, ce type d'état émotionnel contribuerait à orienter la sélection des éléments d'information constituant le champ représentationnel. Il orienterait cette sélection dans le sens d'un accroissement de l'attention en direction d'éléments relatifs à des préoccupations individuelles au détriment d'éléments relatifs à des questions sociales au sein des représentations du travail et du chômage. Ensuite, une partie de la représentation est congruente avec cet état émotionnel. Cette congruence affective concernait la dimension psychologique de la représentation du chômage. En plus de l'effet de congruence, cet état émotionnel stabiliserait le poids des éléments d'information contenus dans cette dimension psychologique. Enfin, ce type d'état contribuerait à structurer les représentations. L'état émotionnel négatif stable contribuerait à augmenter le nombre des éléments contenus dans le noyau de la représentation du travail.

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0
0
Z