Le bullying en milieu scolaire : son évaluation, ses spécificités dans les cyber-espaces, et les liens entretenus avec le sommeil.

Auteur : KUBISZEWSKI Violaine
Établissement de soutenance : Université de Tours François Rabelais, 2012
Pagination : Données textuelles

Thème : Enfance-adolescence-jeunesse

Mots-clés : Harcèlement moral ; Élève ; Victime ; École ; Sommeil ; Agression ; Internet ; Adolescent ;

Discipline : Psychologie

Directeur(s) : Fontaine, Roger
Région de soutenance : Centre
Numéro national : 2012TOUR2023
Permalien Sudoc : http://www.sudoc.fr/183291336

Résumé : Ce travail avait pour objectif de répondre à trois questions de recherche relatives au bullying en milieu scolaire. Dans un premier temps, la validité d'un questionnaire d'évaluation du bullying scolaire a été explorée. En second lieu, il s'agissait d'identifier si le cyber-bullying présente les mêmes caractéristiques que le bullying scolaire. Enfin, l'importance de la relation entre le bullying scolaire et le sommeil a été analysée. Des entretiens individuels ont été menés auprès de 1422 collégiens et lycéens (filles = 47%, garçons = 53%, âge moyen = 14,3±2,7 ans). Notre première étude montre que l'adaptation française du Bully/Victim Questionnaire révisé d'Olweus (1996) est un outil valide pour évaluer le bullying auprès d'adolescents (= 0,75 ; "/ddl= 7 ; RMSEA=0,064 ; GFI=0,95 ; AGFI=0,93 ; validité de construit satisfaisante). Plus d'un adolescent sur quatre est concerné par le bullying : 18 % des élèves ont un profil "victime", 9% sont "agresseurs" et 3% sont "agresseurs/victimes". Les résultats de notre deuxième étude invitent à distinguer le cyber-bullying du bullying scolaire : les élèves impliqués dans l'une et l'autre de ces formes de bullying ne sont pas les mêmes et ils ne présentent pas les mêmes difficultés psychosociales. Notre troisième étude montre que le sommeil est associé aux profils du bullying scolaire. Les victimes se plaignent davantage de problèmes relatifs à la qualité subjective de leur sommeil ; les agresseurs ont un rythme veille/sommeil plus irrégulier que leurs camarades et présentent une quantité de sommeil plus faible. Enfin, le sommeil a un effet modérateur sur les problèmes psychosociaux rencontrés par les élèves impliqués dans le bullying scolaire. Ces résultats amènent à considérer que le bullying constitue tant une réalité scolaire qu'un problème de santé publique. Il est important de continuer d'explorer ce phénomène pour nourrir les réflexions sur les modes de prévention à mettre en place dans les établissements scolaires.

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0
0
Z