Les processus de figurabilité de l'affect dans les groupes thérapeutiques avec la méthode Photolangage© et la méthode de psychodrame psychanalytique de groupe.

H
Auteur : MITSOPOULOU-SONTA Aglaia
Établissement de soutenance : Université de Lyon 2 Lumière, 2012
Pagination : Données textuelles

Thème : Santé mentale

Mots-clés : Groupe thérapeutique ; Émotion ; Subjectivité ; Psychodrame ; Photographie ; Souffrance psychique ; Hôpital de jour ; Écoute ;

Discipline : Psychologie

Directeur(s) : Vacheret, Claudine et Navridis, Klimis
Région de soutenance : Rhône-Alpes
Numéro national : 2012LYO20059
Url : http://www.theses.fr/2012LYO20059/document
Permalien Sudoc : http://www.sudoc.fr/184596882

Résumé : Le sujet de cette recherche est la figurabilité de l'affect dans les groupes thérapeutiques avec la méthode Photolangage© et avec la méthode de psychodrame psychanalytique de groupe. L'objectif de cette recherche est de travailler sur l'articulation sujet-groupe afin de trouver les voies d'élaboration des expériences traumatiques des patients qui ont des difficultés à exprimer leurs émotions et à donner du sens aux événements de leur vie. Le groupe grâce à la diffraction du transfert et l'intersubjectivité propose des facettes identificatoires différentes au sujet pour accéder à une subjectivité propre. Les hypothèses que nous proposons sont liées à la fois à la subjectivation et aux caractéristiques techniques de chaque méthode qui essaie de travailler sur la figurabilité des affects et la mobilisation de l'imaginaire qui contribuerait à la liaison entre la représentation de choses et la représentations des mots. Les résultats de cette recherche montrent que le sujet commence à avoir accès à son monde interne à partir du moment où il restaure sa capacité de rêverie. Avec la figuration des groupes internes qui se diffractent sur le groupe, le sujet commence à reconstruire sa groupalité psychique tandis que la figurabilité de l'affect permet au sujet d'aborder ses expériences précoces et la méthode Photolangage© avec la photo comme support aux représentations, renforcerait les capacités méta-phorisantes des patients. Le psychodrame de l'autre côté avec le jeu dramatique propose un retour à l'infantile qui trouve une voie d'élaboration. Chaque méthode avec les caractéristiques qui lui sont propre, à la fois un objet concret, la photo et à la fois le jeu dramatique, utilisant comme fil rouge la diffraction de l'affect, l'associativité et l'intersubjectivité permettent au sujet d'élaborer davantage des vécus que jusqu'à ce moment restent irreprésentables.

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0
0
Z