L'exclusion est un fait total : pour une analyse contemporaine de la subjectivité.

Auteur : FINIZIO Laurence
Établissement de soutenance : Université d'Aix-Marseille 1 Provence, 2012
Pagination : Données textuelles

Thème : Lien social-solidarité-exclusion

Mots-clés : Exclusion sociale ; Précarité ; Sujet ; Société ; Individu ; Aliénation ; Transfert ;

Discipline : Psychologie

Directeur(s) : Pedinielli, Jean-Louis
Région de soutenance : Provence-Alpes-Côte d'Azur
Numéro national : 2012AIXM3085
Permalien Sudoc : http://www.sudoc.fr/172474116

Résumé : Cette thèse vise à mettre en lumière une conception de l'exclusion qui permette d'articuler à l'épistémè psychanalytique l'apport de l'anthropologie et de la philosophie moderne. Ma pratique clinique dans le champ de la précarité et de la toxicomanie m'a conduit à poser la question de l'articulation entre l'individuel et le sociétal, qui en appellerait à une conception du sujet entendu comme "être de culture". La nouveauté du champ, s'il y en a, serait celle d'un phénomène, l'exclusion, qui est lui-même le produit d'un discours. Forme extrême d'un déliement propre à la modernité, l'exclusion révèlerait aujourd'hui une nécessité plus que jamais d'actualité de redéfinir ce qui s'articule au manque dans la conception du sujet. L'hypothèse générale qui est mise à l'épreuve dans ce travail serait que l'exclu souffre d'un statut d'exception pouvant apparaître comme un préjudice par rapport au renforcement discursif de l'idéal communautaire d'unité. L'expérience de l'exclusion renverrait ainsi paradoxalement à une position d'individualité absolue en même temps qu'à une indifférenciation. Cette recherche est praxéologique, basée sur une clinique du transfert. Elle vise à mettre en lumière la qualité des choses étudiées plutôt que de prédire leur reproductibilité. A travers des récits de rencontres, la mise à l'épreuve des hypothèses passe ainsi par la validation des effets de l'interprétation dans la dynamique transférentielle.

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0
0
Z