Les déterminants de l'offre de travail des mères de jeunes enfants : une application à travers deux expériences naturelles.

Auteur : CURRAIZE Yves de
Établissement de soutenance : Institut d'études politiques de Paris, 2010
Pagination : 1 vol. (204 f.) : carte ; 30 cm

Thème : Travail-formation-insertion

Mots-clés : Mère ; Famille monoparentale ; Jeune enfant ; Marché du travail ; Allocation de parent isolé ; Scolarisation précoce ; France ; Grande-Bretagne

Discipline : Sciences économiques

Directeur(s) : Le Cacheux, Jacques
Région de soutenance : Ile-de-France
Numéro national : 2010IEPP0055
Permalien Sudoc : http://www.sudoc.fr/155844091

Résumé : Cette thèse cherche à améliorer la connaissance des réactions de l'offre de travail des mères de jeunes enfants. Si la littérature sur les femmes en couple est relativement consensuelle, le cas des mères isolées est encore débattu. De plus l'effet de la scolarisation des jeunes enfants en maternelle sur l'offre de travail de leur mère est mal connu. La première partie de la thèse compare les méthodes expérimentales et les méthodes structurelles. Ces dernières reposant sur des hypothèses relativement fortes dans un contexte de rationnement de l'offre de travail, c'est la méthode des expériences naturelles qui est utilisée en deuxième partie. Une première expérience naturelle montre l'impact positif de la scolarisation en maternelle des enfants de deux ans sur l'activité de leur mère, lorsque celle-ci est isolée. Cet effet n'est pas significatif pour les femmes en couple. Une deuxième expérience naturelle estime l'impact de la création de l'Allocation de Parent Isolé sur l'activité des mères isolées. L'étude tient compte de l'effet différencié du rationnement de l'offre de travail sur le groupe test et le groupe témoin, les mères isolées étant particulièrement sensibles à ce rationnement. Ce faisant la baisse de taux d'emploi des mères isolées due à l'allocation se révèle faible, de l'ordre de 2,4 points. Compte tenu du montant de l'API, égal au SMIC lors de la création de l'allocation, l'élasticité de l'offre de travail des mères isolées au salaire net des transferts sociaux est ainsi estimée à 0,037. Cette valeur est bien plus faible que les estimations usuelles. Il s'avère que l'essentiel de la baisse observée du taux d'emploi est dû à la dégradation du marché du travail.

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0
0
Z